Portrait de producteur : Armando Avilès et la banane Selvatica d’Equateur

siim_armando_aviles_selvatica

Armando marche lentement dans la plantation de bananes ; à chaque pas, il examine attentivement un bananier en étudiant son tronc, son fruit, ses feuilles et le sol.  Il prend des notes et donne des instructions à l’équipe en charge de la récolte. Il ne doit rien laisser au hasard car, dans quelques heures à peine, plus de 2 000 régimes de bananes seront coupés et acheminés dans les entrepôts de conditionnement pour être emballés.  Au total, plus de 32 tonnes de bananes seront ainsi expédiées à Rungis, en France, où elles seront ensuite mûries dans des chambres de la plateforme de mûrissage de SIIM avant leur expédition chez les clients.  Armando a conscience que son travail est essentiel à la préservation de toutes les qualités organoleptiques de la banane pour le consommateur.  Avec 40 ans d’expérience à son actif, il a développé une expertise qui lui permet de produire une des meilleures variétés de bananes du monde : la Selvática.

 

Armando a dévoué sa vie entière à la culture de la banane.  Il a commencé son premier travail dans les bananeraies à tout juste 16 ans sans diplôme mais avec la volonté farouche de réussir. A force de travail, et au fil des années, il est ainsi passé du statut d’ouvrier agricole à celui de responsable de la production de la ferme Santa Cecilia de Catarama en Équateur. « Une grande partie de ma vie est liée aux bananiers. Au début de ma carrière, j’avais pris l’habitude de rester après le travail pour parler de la ferme avec mon responsable ; lui poser des questions sur les cultures et lui proposer mon aide, car j’étais soucieux d’apprendre et de me rendre utile. Au bout de quelques temps, sensible à mon engagement et à mon implication, mon responsable est venu me trouver et m’a demandé de m’occuper de la ferme pendant 15 jours. Je n’arrêtais pas de me répéter que j’allais faire du bon boulot et lorsqu’il est revenu, tout était exactement comme il le voulait.  Il m’a alors promu responsable d’entrepôt. » À partir de là, Armando n’a jamais cessé de gravir les échelons ; en acceptant de relever chaque défi qui se présentait à lui.  Aujourd’hui, son ambition est de transmettre sa passion à Raul (23 ans) son fils unique afin qu’il suive, éventuellement, le même chemin.

 

Plusieurs facteurs propres à l’Equateur favorisent la qualité de la banane Selvática, explique Armando. La situation géographique de l’Equateur permet de bénéficier d’un sol végétatif riche en nutriments et de conditions climatiques parfaitement adaptées au développement de la banane (pluviométrie parfaite, stabilité des températures). Par ailleurs, la plantation Santa Cecilia de Catarama dispose d’une équipe avec un savoir-faire inégalé, une excellente maitrise des bonnes pratiques agricoles et une passion partagée pour la banane.

 

Propos recueillis par Maria Espinosa

Partager

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email